Rechercher dans :

Université de Montréal  Station de biologie des Laurentides
 

Création de la Station de biologie de l’Université de Montréal (SBUM)

Au cours de l’année 1961, l’Association des professeurs de l’Université de Montréal apprit qu’un grand terrain forestier appartenant à la Couronne était disponible à St-Hippolyte. Le projet d’en faire une base de vacances pour les membres de l’association ayant avorté, les professeurs Édouard Pagé et Paul Pirlot prirent le dossier en mains et réussirent à convaincre l’Université et le gouvernement provincial d’y aménager une Station de biologie.

Les travaux commencèrent à l’été 1962. Une route d’accès fut tracée et quatre immeubles (la résidence principale, le labo du Lac Triton (aujourd’hui le Pavillon Paul-Pirlot), celui du Lac Croche (aujourd’hui le Pavillon Jules-Brunel) et le dortoir) furent construits de 1963 à 1965. Le territoire de la Station s’étendait initialement sur 1073 hectares (2650 acres). Un premier bail, d’une durée de 10 ans, fut signé en 1962. Ce bail fut renouvelé (10 ans) en 1972, en 1982 (20 ans) et depuis 2002, il est renouvellé à tous les 5 ans.

Photo de Mgr. Irénée Lussier lors de l’inauguration de la StationInauguration de la Station de biologie.
De gauche à droite : Pierre Jolicoeur, directeur intérimaire de la Station de biologie; Mgr Irénée Lussier, recteur; Henri Fabre, doyen de la Faculté des sciences.
Source de la photo : Archives de l’Université de Montréal.

Inaugurer officiellement en 1965 par le recteur de l’époque (Mgr Irénée Lussier), la Station de biologie de l’Université de Montréal (SBUM) a changé de dénomination en 1991, pour s’appeler « Station de biologie des Laurentides (SBL) ». Situé sur des terres publiques et loué par bail au gouvernement du Québec, son territoire a quelque peu été modifié au fil du temps.

Grâce à des fondateurs engagés, la Station de biologie accueille depuis plus de 45 ans des étudiants dans le cadre de stages de terrain et d’étudiants de cycles supérieurs dans le cadre de leurs recherches. Près de 150 mémoires de maîtrise et 30 thèses de doctorat ont été produits en tout ou en partie sur le territoire de la Station de biologie. Plus de 380 articles scientifiques ont été produits depuis l’ouverture de la Station.

Pour commentaires ou informations, .
Page mise à jour le 1-déc-14

 

Station de biologie des Laurentides - Département de sciences biologiques - FAS / Université de Montréal